Galerie‎ > ‎

Nymphéas


Giverny, une après-midi ensoleillée d'octobre.... Monet racontait qu'il avait mis du temps à comprendre ses nymphéas : il les cultivait sans songer à les peindre, jusqu'à la révélation des fééries de son étang. 

 

Acrylique sur lin

114x195 

 Olivier Haberman - L'évènementiste