Olivier Haberman‎ > ‎

Mes petits matins à Saint Germain des Près

« Elles partagent un air de famille qui nous émeut. On y passe et re-passe ; rarement le temps de s’y arrêter. Olivier Haberman en a saisi les charmes, qu’il expose dans « ses petits matins à Saint Germain des Prés », au Café des Deux Magots dont les cimaises commencent à faire parler d’elles.

 

Ce sont les place et les lieux magiques du VIème arrondissement qu’il a éclairés d’une lumière que les lève-tard ne peuvent pas connaître, usant exclusivement et avec quelle finesse de la technique du couteau : les couches de couleur se superposent et restituent avec une surprenante réalité les chatoiements de l’aube sur les pierres, toits et fenêtres de ces bâtiments.

 

Pour autant, et c’est là tout leur esprit, Olivier Haberman a interprété avec rudesse ces lieux usuellement représentés dans l’harmonie des couleurs du couchant. Coup de cœur pour les petites toiles intitulées « Extraits » qui forcent le trait de tel détail et le charge d’âme »
 
Octobre  2007  - PARIS 6
 Olivier Haberman - L'évènementiste